La mondialisation & les ravages de la nouvelle Pangée

Il y a 250 millions d’années, tous les continents distincts de la Terre étaient réunis en une large masse continentale (un « supercontinent ») appelée la Pangée. La division de la Pangée en continents séparés a eu d’énormes implications environnementales.
Les fractures créant des océans  ont isolé les espèces, les segments à la dérive ont lentement développé des écosystèmes uniques et des plantes et animaux distincts ont évolué en s’adaptant aux particularités locales. Lire la suite

Bienvenue dans l’anthropocène!

Nous serions entrés, depuis plus de trois siècles, dans l’ère dite de l’anthropocène. Ce terme proposé par Paul Crutzen, chimiste et météorologue nobélisé pour ses travaux sur la couche d’ozone, signifie que l’espèce humaine est devenue la principale force géologique de la Terre. L’impact des activités humaines l’emporterait désormais sur l’ensemble des facteurs naturels et viendrait modifier le climat planétaire ainsi que les grands équilibres de la biosphère. Comme le souligne l’économiste Alain Grandjean : « on peut déjà prévoir la fin de cette ère à peine reconnue scientifiquement ». Elle se situerait entre 2050 et 2150 et menacerait la pérennité de l’espèce humaine.

Voir l’article de Wikipedia,
Lire un article sur le remarquable livre « La 6ème extinction » d’Elisabeth Kolbert sur le sujet,
Acheter le livre d’Elisabeth Kolbert.